Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

✨ *** A casa da felicidade : costura, tricô, cozinha, leitura, prazer, passeio, Lisboa, viagem, croché *** Imaginer et rêver *** ✨

older | 1 | .... | 4 | 5 | (Page 6) | 7 | 8 | newer

    0 0

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (1)

    Páscoa feliz!

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (2)

    Hier, j'étais toute seule, Monsieur avait une course de vélo sur toute la journée, je suis donc restée tranquillement à la maison à vaquer à mes occupations, marché, ménage, changer quelques trucs en déco, bricoler et surtout cuisiner.

    J'ai beau avoir un certain nombres de livres de cuisine à la maison (plus pinterest), j'aime bien avoir mes propres recettes quand même, alors parfois, j'ai une envie et je me penche sur la question, je fais pleins de tests (parfois bien dégeulasses!) jusqu'à obtenir la recette que je veux!

    Et donc hier, après avoir traîné quelques minutes sur mon parking, le temps de couper quelques branches fleuries, je sais que ce n'est pas bien mais quand je vois tous les mômes s'amuser à tirer dans les fleurs avec leur ballon ou à les arracher juste pour le plaisir et ensuite les piétiner, qu'est ce que certains gosses peuvent être cons! J'ai bien le droit de prendre quelques branches pour mettre chez moi (on se rassures comme on peut). Et puis j'adore les fleurs, je trouve que ne serait-ce qu'une fleur, elle arrive à illuminer une pièce et lui donner une autre dimension. Pour quelques jours, c'est des branches avec des fleurs jaunes qui illuminent ma pièce de vie.

    Après avoir mangé, j'ai décidé de me repencher sur mon envie de brioches aux pépites de chocolat pour le petit déjeuner.

    A la maison, j'ai une phrase pour les jours férié" Qui dit jour férié, dit petit déjeuner sans se presser ". Alors, je prend le temps, je fais et ensuite je mange quelque chose de gourmand, je profite et même que parfois dans un moment d'égarement, je me mets un dessin animé sur l'ordi comme quand j'étais petite.

    Ca fait un petit moment que je travaille ma recette de petites brioches au chocolat. Il y a d'abord eu la version bricohes pirres, tellement dures qu'on ne pouvait même pas les couper et puis il y a eu la version ultra farine où j'ai eu l'impression de manger juste de la farine...il y a eu encore d'autres versions pas bonnes et puis enfin hier, j'ai réussi! Youpi!!!!!!!!

    Elles ont été testées et validées ce matin. Vous allez voir, facile à faire, rapide à manger, très bonnes!

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (3)Petites brioches de Pâques aux pépites de chocolat:

     

    Dans un saladier, délayez 10g de levure fraîche (ou 2 sachet de levure de bouler) et 50g de farine dans 10cl d'eau tiède.

    Laissez gonfler pendant 30min.

    Ajoutez ensuite 250g de farine, 2 oeufs, 65g de beurre aux cristaux de sel fondu, 20g de sucre bong, 20g de sucre complet, 1cs de sucre vanillé maison et 1 pincée de sel.

    Mélangez jusqu'à avoir une boule (qui est collante).

    Incorporez 2 poignées de pépites de chocolat (grosses c'est encore meilleur #jesuisgourmande).

    Formez ensuite 6 boules rondes ou ovales. Dposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

    Laissez lever à nouveau 30min à l'abri des courants d'air.

    Pendant ce temps-là, préchauffez le four à 180°.

    Enfournez 20min. Laissez tiédir sur une grille et dgustez!

     

    Voilà voilà, je crois que la prochaine fois, je vais m'attaquer à ma version personnelle de la tarte au citron meringuée...

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (4)

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (5)

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (6)

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (7)

    #19 (mars 2016) brioches de pâques aux pépites de chocolat (8)" Que ce panier de Pâques rempli de voeux tendres, ajoute encore plus de joie à un jour déjà merveilleux "

     


    0 0

    J'ai fait un tri dans les articles du bog, j'ai enlevé ceux que je trouvais trop brouillons ou bordéliques ou un peu "sombres", j'ai quand même laissé ceux qui parlent des changements que nous avons mis en place à la maison et des questions qu'on se pose, au sujet de la société qui nous pousse toujours à consommer plus, enfin ça c'était avant, maintenant, on consomme juste ce dont on a besoin, bizarrement, on est pas plus malheureux qu'avant, on ne se prive pas non plus, on se fait plaisir autrement que par la consommation à outrance et bizarrement, on remplie du coup plus facilement notre tirelire pour notre prochain voyage à Lisbonne. Si vous aussi, vous vous posez des question sur notre société ou que comme moi, vous avez de plus en plus du mal à la supporter, je vous invite fortement à lire cet article, parfaitement écrit et qui  traduit parfaitement ma pensée au mot près ! Merci à l'auteure du blog !

    En relisant mon blog, surtout ces derniers mois, en fait, surtout les articles écrient cet hiver, je me rends compte à quel point je n'étais "pas très bien" et à quel point ça m'a pesé...à quel point j'avais du mal àêtre positive...mais je crois, que c'est passé, ça va beaucoup mieux aujourd'hui. D'ailleurs, je crois que ça se voit aux photos que je prend le temps de faire, au blabla que je mets dans les articles. Il était temps !

    Bon du coup, sur les articles qui ont disparus, j'ai quand même gardé quelques petites choses que je vous remettrais au fur et à mesure, à commencer par les recettes de cuisine et mes idées anti-gaspi.

    Ce week-end, j'ai refais des petites mousses aux chutes de brocolis, c'est donc l'occasion de vous remettre la recette, en fait, nous on l'adore à la maison, tellement simple à faire, qui coût quasiment rien si en prend on compte qu'en temps normal, le pied de brocolis, on le jette...

    #18 (mars 2016) flans aux pieds de brocolis

    Petites mousses aux chutes de brocolis:

    Émincez en cubes les chutes de brocolis: pieds, feuilles, tiges de fleurettes. Faites cuire le tout dans une casserole remplie d'eau et un cube de bouillon pendant 20min.
    Émincez une grosse échalote et une gousse d'ail et faites revenir à la poêle dans un peu de beurre. 
    Dans un robot mixeur, mettez 1 grosse cuillère à soupe de crème, 4 oeufs, les cubes de brocolis, échalote/ail. Salez, poivrez, ajoutez si vous avez des restes qui traînent dans le frigo (viandes, charcuterie, poisson, herbes aromatiques, dès de fromage....)
    Mixez tout ensemble.
    Versez le tout dans des ramequins allant au four.
    Enfournez dans la lèche-frits remplie d'eau pour faire un bain-marie à 180° pendant 30min environ.
    (j'ai ajouté dans les miennes avant d'enfourner, des tomates cerises et du fromage râpé sur le dessus).
    Servez avec une salade verte et éventuellement un coulis de légumes.

     

    C'était notre repas de hier midi, avec une salade verte/radis/tomates cerises (oui oui et bio et françaises qui ont sans doutes poussées sous serres mais tant pis, exception pour une fois !)/oignons frais/ciboulette/oignon rouge et une mayo maison avec un jaune d'oeuf qui restait de la tarte au citron meringuée qu'on avait fait pour le dessert, un repas bon, simple et efficace !

    12592504_10209565454123975_7529947865408495716_n"Se nourrir est un besoin. Savoir manger est un art. " (François Rabelais)


    0 0

    J'adore cuisiner, vraiment. Même si certain soir, j'ai la flemme, ça m'arrive aussi, dans ce cas-là, c'est Laurent qui s'y colle (et qui aime aussi cuisiner). Mais c'est venu avec le temps, il y a encore 10 ans en arrière, je cuisinais pas sauf des cookies...Pour moi, ce n'est pas une perte de temps (contrairement à la télé, avis purement personnel), c'est un plaisir. Comme le dit si bien George Simenon:

    "La bonne cuisine, c'est le souvenir"

    Il n'y a pas de bonne ou mauvaise cuisine à proprement parler pour moi, je pense au plus profond de moi qui si on cuisine avec le coeur, ça ne peut être que bon ! D'ailleurs, j'en veux pour exemple ma belle-mère (Coucou Gisèle si tu passes par là) qui n'aime pas cuisiner mais qui fait un far breton à tomber, une vraie tuerie et bien il est tellement bon que je suis certaine que quand elle fait, elle y met tout son coeur et le fait avec plaisir même si c'est inconscient.

    Moi, j'aime la cuisine cocooning, celle qui rassure, qui se partage, celle qui est gourmande et qui rassemble.

    J'ai testé plein de cuisines différentes ces derniers temps et si je me passe sans problème de viande, la cuisine vegan n'a rien de chaleureux et convivial pour moi, avis tout à fait personnel ! Si parfois j'aime bien me lancer dans des recettes élaborées, je préfère largement la simplicité. La simplicité, elle est bonne, efficace et sans prise de tête, elle rassure et rappelle des souvenirs.

    La cuisine cocooning, c'est la cuisine qui réchauffe le coeur et le corps.

    Du coup, je rassemble toutes mes petites recettes dans un joli carnet et un jour quand je serais vieille, je le donnerais ou à mes enfants si j'en ai ou àl'un de mes neveux ou nièces, je voudrais en faire quelque chose de précieux en quelques sortes, comme un carnet de grand-mère.

    #21 (mars 2016) camembert au four (1)Camembert au four:

     

    Préchauffez le four à 200°. 

    Déballez un camembert de son emballage (de la taille adaptée au nombre de personnes). Déposez-le dans un plat en verre adaptéà sa taille.

    "Taillez" le dessus du fromage avec la pointe d'un couteau et enfournez pendant 20 à 30min selon la taille.

    Pendant ce temps, émincez une ou plusieurs échalotes et faites griller le tout dans un peu de beurre.

    Sortez le camembert. Déposez le plat sur une planche de service en bois (planche à découper par exemple). 

    Déposez les échalotes sur le dessus du camembert, versez un filet d'huile de noix, poivrez, mettez une pincée de fleur de sel et quelques brins de ciboulette haché.

    Servez chaud avec des mouillettes de pain frais, des bâtonnets de légumes crus.

    Un verre de bon vin blanc avec tout ça et vous voilà !

    #21 (mars 2016) camembert au four (2)

    #21 (mars 2016) camembert au four (3)

    #21 (mars 2016) camembert au four (4)

    #21 (mars 2016) camembert au four (5)


    0 0

    Il y a quelques temps, au cours d'une conversation avec une lectrice du blog, on discutait des petits bonheurs, vous savez, ces petites choses qui procurent un plaisir immense, qui illuminent un moment, où l'espace d'un instant, plus rien d'autre ne compte, on n'est plus là pour personne. On papotait, on papotait et d'un coup, elle m'a demandé ce que c'était pour moi le bonheur ultime, ce moment, l'instant où plus rien autour n'a d'importance.

    En répondant, je me suis rendue compte que je n'avais même pas eu besoin de réfléchir, c'est venu d'instinct. J'ai pourtant beaucoup beaucoup de petit bonheur (comme vous pouvez le lire ici) mais entre tous, il y a en a un qui est le bonheur le ultime, celui où la terre pourrait s'arrêter de tourner je m'en fous, celui où je ne me sens ni concernée par le téléphone qui sonne ou un toc toc à la porte d'entrée. 

    #22 (mars 2016) une certaine idée du bonheur (1)

    Mon bonheur ultime: le moment où je me glisse sous un plaid fait maison (j'insiste sur le fait maison ! ), je me plonge dans un bon livre, tout en picorant quelques cookies fait maison aussi et le tout avec la radio qui diffuse doucement des airs de jazz. Ca, oui ça, c'est MON bonheur ultime ♥

    Peu importe l'endroit où je suis en fait, ça n'a aucune importance (encore que Lisbonne ce serait encore plus ultime que le bonheur ultime enfin vous voyez quoi), du moment que j'ai un plaid avec moi, un livre et des cookies, je suis heureuse. En allant chercher encore plus dans le détail, je dirais pas non à une lumière douce et calme, une bougie parfumée l'hiver, la fenêtre ouverte avec un petit vent qui fait bouger les rideaux l'été et des coussins hyper moelleux. Et donc, si en plus tout ça, ça se passe à Lisonne comme j'en rêve un jour, c'est l'extase ♥

    Ou alors, une petite radio pour la musique et mon lit plein de coussins et de plaids posé au milieu d'une bibliothèque et bien entendu des tonnes de cookies maison.

    Je suis d'ailleurs entrain de rassembler des carrés pour coudre un plaid de voyage, c'est un plaid à carrés comme j'ai l'habitude de faire mais qui sera destinéà rester dans mon sac de voyage pour me suivre de partout. 

    Voilà, ça c'est mon bonheur ultime à moi ♥

    Et vous, c'est quoi votre bonheur ultime ?

    #22 (mars 2016) une certaine idée du bonheur (2)

    " Les humbles travaux du quotidien, la simplicité de la vie, les modestes joies qu'on se tisse dans la couleur du temps qui passe, tout cela ressemble étrangement au bonheur. " (Eve Bléliste)


    0 0

    Aujourd'hui, encore une recette toute simple mais hyper bonne et efficace et surtout rapide à faire !

    Mais avant, je me suis dit qu'il était peut-être temps de faire le point du notre défi 100% fait-maison ou presque, qu'on s'est lancé en décembre. 

    Pour rappel, en décembre, on a décidé de faire maison tout ce qui pouvait être fait maison: desserts, petits déjeuners, sauces en tout genre, pâtes à tarte, soupes, purées...Et bien figurez-vous que ça marche plutôt bien pour le moment, depuis décembre, nous n'avons pas acheté un seul dessert ou petit déjeuner (hormis les céréales hein) industriel, pas de yaourts ou compotes ou danette..., pas de brioches ou biscuits ou pâtes à tartiner, pas de pâtes à tarte toutes faites non plus, pas de pesto ou autre, plus de produits ménagers non plus (en dehors du dentifrice si on le compte en produit ménager), je réfléchis, je réfléchis mais à part une fois des smarties à l'occasion de l'anniversaire à Laurent, il n'y a rien eu d'autre...

    En fait, toutes les semaines nos courses sont les même: dimanche matin, le marché pour les fruits, légumes, fromage et crème, parfois les oeufs ou le beurre mais pour les deux derniers, c'est vraiment occasionnel. Le lundi, direction la grande surface (ben oui, on y va encore) mais celle qui fait du vrac (je n'aime pas citer de nom de marque mais c'est tant pis, c'est Auchan qui propose un grand rayon vrac) pour tout le reste: farine, sucre, céréales, lait, et tout ce qu'on peut trouver en vrac. En fait, notre caddie est composé que de produits de bases, à transformer et cuisiner à la maison en quelque sorte.

    Farine, sucre, lait, oeufs, beurre, crème de soja, de riz ou d'amande, herbes aromatiques séchées (en vrac) que je ne trouve pas au marché, épices en vrac, légumineuses en vrac aussi, chocolat noir et lait toujours en vrac également, pâtes (là, le vrac ça dépend ce dont on a besoin ou envie), céréales (type flocons d'avoine) en vrac, levure, une ou deux conserves de poisson (sardines, thon ou maquereaux), riz en vrac, poudre d'amande/noisette ou pistache suivant les semaines en vrac aussi, pq, croquettes et litière bref, vous voyez le truc.

    Notre poubelle nous fait en moyenne une bonne semaine et demi voir deux semaines, qu'on pourrait encore faire durer si on avait un compost, je vais en toucher un mot à la mairie, on ne sait jamais. Alors qu'on était à deux ou trois poubelles par semaine l'année dernière.

    Le budget course n'a absolument pas bougé, pour rappel, il est de 50€ pour deux par semaine et parfois même qu'il reste des sous.

    Pour ce qui est du temps, et bien figurez-vous, que ça ne nous prend pas vraiment plus de temps qu'avant, de toute façon, pardon mais pour moi, quand quelqu'un dit qu'il n'a pas le temps, je dis qu'il est surtout fainéant ! Désolé...Il existe tellement de recettes (comme celle d'aujourd'hui par exemple) qui ne demande pas beaucoup de temps et pleins d'astuces aussi, que dire qu'on a pas le temps, c'est juste éviter de dire qu'on a la flemme ou qu'on est fainéant (re pardon). Quand on veut, on peut ! (Edit: afin d'éviter tout malentendu, je ne dis pas qu'il faut faire TOUT ce qu'on a choisi de faire, en revanche, je dis bien, que les gens peuvent cuisiner un peu plus, préparer des yaourts maison prend 10min, c'est la yaourtière qui fait le travail ensuite, les danette que je vous propose aujourd'hui prennent 10min, les français passent en moyenne 3h par jour devant leurs écrans, il suffit juste d'y passer 2h et de prendre 1h pour la cuisine et on peut faire beaucoup de petites choses sympa en 1h. Il est aussi possible de préparer beaucoup de choses à l'avance, de congeler...voilà voilà, un peu moins de temps sur les réseaux sociaux, un peu plus dans sa cuisine, bon là, je vais pas me faire que des amis lol)

    Faire maison, c'est aussi (re)découvrir des produits et des saveurs, on devient curieux, on cherche, on teste et si c'est pas très bon (ça arrive), ben tant pis, on ne recommence pas et on fait autre chose la fois d'après.

    Je pense qu'on est vraiment pas loin du 100% fait maison et il est hors de question de revenir en arrière, bien au contraire !

    Allez, passons à la recette du jour, je vous propose une recette trouvée sur internet (ici), simple, rapide à faire, gourmande et onctueuse, et en plus avec seulement 3 ingrédients: La danette maison, encore meilleure que la danette industrielle, je vous préviens, l'essayer c'est l'adopter !

    #2 (avril 2016) danette maison (1)

    Danette maison au chocolat au lait:

     

    (avec ces proportions, je remplis 4 pots de yaourts mais c'est un peu gros je trouve, je vais chercher des pots plus petits, avec des couvercles de préférence)

    50cl de lait * 125g de chocolat au lait * 30g de Maïzena

     

    Diluez la Maïzena dans 4cs de lait prélevé sur les 50cl.

    Portez le reste du lait àébullition. 

    Hors du heu, ajoutez le chocolat et mélangez pour le faire fondre.

    Remettez sur le feu, ajoutez la Maïzena et faites un peu épaissir.

    Mettez en pot, laissez refroidir, refermez les pots si vous avez des couvercles ou mettez un bout de film alimentaire (mais ça fait des déchets) et mettez au frigo.

    On peut les conserver plusieurs jours.

     

    * Contrairement à la recette d'origine, je ne mets que 125g de chocolat au lieu des 150g, ça nous convient aussi bien.

    * J'ai testé avec du lait d'amande et du lait d'avoine, c'est très bon aussi, donc pour les végétaliens ou les allergiques au lactose ou si dans votre frigo vous n'avez qu'une bouteille de lait végétal entamée, ça marche aussi.

    * La prochaine fois, je teste avec 75cl de lait, 45g de Maïzena et une tablette entière de chocolat au lait.

    * Je voudrais aussi tester une version vanille, je suppose qu'en grattant les graines d'une gousse de vanille, en mettant les graines + la gousse fendue et en portant le tout àébullition, et en ajoutant ensuite la Maïzena et un peu de sucre, on doit bien arriver à quelque chose, à tester donc.

    * Et donc, trouver des pots en verre un peu plus petits que les pots de yaourts avec des couvercles, j'ai quelques idées de pistes.

    #2 (avril 2016) danette maison (2)

    #2 (avril 2016) danette maison (3)" Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un coeur large " (Paul Gauguin)


    0 0

    Livre #5 " Le temps de prendre une douche et de s'habiller, le pain était prêt. Tout chaud et exaltant une odeur délicieuse. Elle emporta également un couteau et un pot de miel, un morceau de fromage local achetéà un marchant ambulant sur le bord de la route, quelques pommes Pink Lady précoces, une grande bouteille d'eau et, sur un coup de tête, les macarons et le vin blanc ultrachic que Kerensa lui avait apportés en cadeau, " tu n'en trouveras jamais dans ce trou perdu ", ce en quoi elle avait tout à fait raison.

     C'était une journée idéale, chaude et ensoleillée, avec une petite brise fraîche qui systématiquement effaçait les petits nuages réfractaires dans le ciel bien décidéà rester bleu. Tout aussi bleue était l'eau. Polly hésita quelques minutes puis, un brin audacieuse, un peu fébrile, elle jeta son maillot de bain dans son sac à dos et dévala l'escalier sans plus attendre. A mi-chemin, elle s'arr^éta avec le sentiment d'avoir oublié quelque chose, avant de réaliser qu'il s'agissait de Neil, bien sûr. "

     

    Si vous ne savez pas quoi lire en ce moment, je vous conseille ce livre, c'est une jolie histoire, en gros, c'est l'histoire d'un couple dont l'entreprise fait faillite et qui perd tout, leur appartement, leur voiture, leur argent tout tout tout, lui retourne vivre chez sa mère et elle, elle atterrit sur une petite île perdue où l'on vit en quelque sorte en fonction des marrées hautes et surtout basses. C'est légèrement un peu long a démarrer mais après, ça se lit tout seul. J'ai bien aimé cette histoire que je trouve jolie et qui en plus, fait un peu réfléchir sans se perdre la tête à ce que nous apporte l'argent, dans une société qui nous pousse à toujours consommer plus, qui nous fait croire que pour être heureux, il faut absolument de l'argent, beaucoup d'argent...je trouve que ce livre avec cette belle histoire montre que le bonheur, ce n'est pas une question d'argent...Et en plus, à la fin du livre, vous avez même des recettes à tester, ce que je vais faire sans nul doute. Ben oui, il s'agit aussi d'une histoire de passion pour le pain...

    " Lorsque tu as trouvé l'endroit où ancrer ton coeur, il reste en toi à jamais. " (extrait du livre)


    0 0

    C'est dimanche et le dimanche, pour je ne sais quelle raison, correspond toujours au jour où je prend le temps, le temps de faire un masque, à gommage, visage, corps cheveux...

    Bref, le dimanche passer 17h, c'est mon moment à moi !

    Alors depuis le début de l'année, le principe n'a pas vraiment changé mais les produits utilisés oui. Du chimique et avec déchets, je suis passé au naturel sans déchets, sans déchets plastique ou qui ne soit pas biodégradables hein.

    Depuis que ça fait 4 mois que j'utilise donc des soins corporels (je ne compte pas le maquillage et le dentifrice) naturels, j'ai eu le temps de constater, contrairement à ce que la société de consommation nous fait croire, ça marche très bien, on a pas besoin de produits chimiques, on peut quasiment tout trouver dans sa cuisine et surtout, on a pas besoin de dix mille trucs différents.

    Personnellement, j'étais très adepte des produits en tout genre, un produit pour ci, un produit pour ça, un produits pour truc, un pour machin...Je sais que certaines vont dire "oh mais moi je le savais déjà tout ça" c'est très bien, certaines avancent plus vite que d'autre, le principal finalement étant quand même d'avancer, de changer, de modifier et de la faire à son propre rythme. De la même manière que certaines personnes ne seront jamais convaincu par autre chose que les produits chimique, c'est bien dommage mais tant pis, moi je suis partisane du "chacun est responsable de ces actes et fait ce qu'il veut".

    D'ailleurs, même ma façon de me maquiller à changée, avant c'était crème/fond de teint/poudre/fard à paupière/liner/khôl/mascara et rouge à lèvre, sans oublier le vernis, oui la totale quoi, flippant que j'y repense...Maintenant, c'est juste une crème (de cette marque , française, bio et non testée sur animaux) du mascara, du rouge à lèvres et éventuellement un peu de poudre, le vernis c'est vraiment occasionnel, je trouve que c'est très bien, j'ai gagné de l'argent et de la place dans ma salle de bain et puis du temps aussi...

    Bref, en résumé, je découvre la simplicité, c'est magique !

    Aujourd'hui, il est donc question de masque et gommage visage et corps.

    #1 (avril 2016) masque, gommage visage et corps (1)Masque, gommage visage et corps:

     

    Du marc de café * du sucre * de l'huile d'olive * du miel * du citron.

     

    Je n'ai pas de proportions à donner, il faut mélanger de manière à obtenir une pâte qu'on peut étaler sur le visage.

    On laissez poser sur le visage pendant 10 à 20min, on masse son visage pour gommer et au ronce à l'eau chaude en finissant par un coup d'eau froide pour resserrer les pores.

    Pour le corps, on étale et on masse dans la douche et on rince.

    Pour être honnête, personnellement, j'ai trouvéça parfait pour le visage mais alors pour le corps, j'ai galèréà rincer, ma peau était grasse et ma baignoire dans un état pitoyable, bref, pour le visage, je valide, pour le corps j'oublies.

    Le corps était un test, tout le monde sait qu'on peut utiliser le marc de café tout seul en gommage, ce que je fais en temps normal et que je vais continuer à faire.

    Voilà encore une idée écologique, économique, anti-gaspi et simple.

    #1 (avril 2016) masque, gommage visage et corps (2)

    #1 (avril 2016) masque, gommage visage et corps (3)"La beauté commence au moment où vous décidez d'être vous-même " Coco Chanel


    0 0

    Alors aujourd'hui, une recette simple de chez simple comme on dit. On cuisine le vert de poireau (j'ai pas trouvé de mot plus glamour). Je vous avais déjà proposé l'idée dans un article "fourre tout" mais comme je l'ai dit il n'y a pas longtemps, j'ai fait un grand ménage sur le blog et les articles fourre tout ont disparus.

    Une idée donc avec le vert de poireau qui permet d'optimiser les poireaux qu'on utilise jusqu'au bout, de réduire ses déchets puisqu'à part la racine on ne jette plus rien et qui permet d'avoir un impact positif sur ses courses puisqu'avec un même légume, on a deux repas au lieux d'un. Ça, c'est si comme moi, avant vous cuisiniez juste le blanc des poireaux et jetiez le reste. Depuis janvier, on ne jette plus le vert des poireaux comme avant, on le cuisine, on a trouvé 3 idées pour varier un peu.

    La première que je vous propose aujourd'hui, c'est avec des pâtes, je vous en proposerais une deuxième dans la semaine et la troisième ben ça sera à la prochaine saison des poireaux, fin de l'automne quoi.

    Donc, depuis janvier quand j'achète des poireaux, je cuisine le blanc comme d'habitude et je lève le vert, je l'émince et je le congèle pour plus tard.

    Simple et plutôt rapide à faire, qu'on peut customiser à son goût, je vous donne une base, à vous ensuite de vous l'approprié. 

    Cuisiner maison ne veut pas forcément dire faire compliquer et long, généralement les recettes les plus simples sont les meilleurs et sont celles qui apportent le plus de souvenirs.

    Si vous suivez le blog depuis un moment, vous avez sans doute remarqué qu'à part quelques exceptions, je ne propose que des recettes simples et qui ne demandent pas des tas d'ingrédients différents. La cuisine doit être un plaisir, simple et bonne ou à défauts, ne pas être prise de tête.

    C'est pour ça que malgré tout les livres que je possède et les milliards de recettes qu'on trouve sur internet, je me fais quand même mon petit carnet de cuisine avec mes petites recettes, il n'a rien de vraiment différent avec les livres, il est juste personnel, écrit par mes blanches mains au fur et à mesure et il rassemble petit à petit nos recettes simples, gourmandes et bonnes, celles qui nous ressemblent. Et je ne peux que vous encourager à faire vous aussi votre propre carnet (même dans un cahier basique) avec les recettes que vous adorez, celles qui rassurent, qui dépannent ou qui amènent des souvenirs.

    #4 (avril 2016) pâtes au vert de poireau(x)Pâtes au vert de poireaux:

     

    Je n'ai pas de proportions exactes à donner, c'est un peu au pif et selon le nombre de personnes:

    des pâtes * du vert de poireaux * oignons, échalotes, ail * sauce soja, worcestershire, vin blanc...(ce qui est entamé dans le frigo) * crème liquide, épaisse, semi-épaisse, fraîche, pas fraîche, de soja, de riz...(ce qu'on a d'entamé dans le frigo) * sel et poivre

     

    Mettez vos pâtes à cuire.

    Pendant ce temps, dans une casserole, faites cuire dans un peu de matière grasse de l'oignon émincé, de l'échalote émincées, de l'ail écrasé et le vert de poireaux. Une fois que tout est fondant, déglacez avec la sauce ou le vin que vous avez au frigo. Laissez le liquide s'évaporer et ajoutez la crème que vous avez à disposition au frigo, mélangez le tout, salez et poivrez et servez avec vos pâtes (que vous aurez égouttées entre temps).

    Là, c'est une base que je vous donne, ensuite si vous avez un reste de viande, de poisson, de fromage dans votre frigo à ce moment là, vous émincez et vous ajoutez au vert de poireaux.

    Je considère cette recette comme une recette faite pour passer les restes qui traînent. On transforme, on customise, on met en scène.

    Économique et anti-gaspi !

    « Si vous n’êtes pas capable d’un peu de sorcellerie, ce n’est pas la peine de vous mêler de cuisine. » - Colette


    0 0

    Hier, je vous proposais une idée simple, efficace et basique pour le vert de poireaux. Aujourd'hui, je vous en donne une autre, pareil, plutôt simple et basique, qu'on peut customiser avec son frigo et son placard.

    Personnellement, je suis une adepte de recettes basiques type pâtes à tartes, appareil à clafoutis, pâtes à crêpes ou pancakes, vous voyez ce que je veux dire. Une fois qu'on a une base qui nous plaît, on a plus qu'à la compléter avec le contenu de son frigo et ses placards, ses restes, ses fruits ou ses légumes sur le point de pourrir.

    La cuisine, c'est comme pour la couture et pleins d'autres choses, c'est rentable quand on va au maximum de l'utilisation des choses et qu'on fait avec ce qu'on a disposition en priorité avant d'éventuellement compléter en achetant.

    J'espère à travers mon petit blog arriver à partager avec vous des petites idées toutes simples pour tout ça. Et je suis également ouverte à vos idées, on en a jamais trop, ainsi hier ma copine m'a donné l'idée de  mettre le vert de poireaux dans un risotto, excellente idée je trouve, je l'ai notée dans mon bloc à idées pour tester ça à la prochaine saison des poireaux.

    #5 (avril 2016) chaussons au vert de poireau et thon (1)Chaussons au thon et vert de poireaux:

     

    Pour la pâte brisée: 250g de farine * 125g de beurre * 1 oeuf * 5cl d'eau *sel et poivre * des graines (facultatif de lin, sésame, pavot...)

    Pour la garniture: du vert de poireaux émincé * 1 boite de thon * 1 oignon émincé * 1 échalote émincée * sel et poivre * de la crème (vache, soja...comme d'habitude, celle qui est entamée dans votre frigo)

     

    Mélangez tous les ingrédients de la pâte pour former une boule sans trop la travailler puisque c'est une pâte brisée, vous pouvez le faire à main ou au robot. Mettez-la dans un saladier, recouvrez d'un torchon et mettez-la au frigo le temps de préparer la garniture.

    Dans une poêle, faites revenir dans un peu de matière grasse l'oignon et l'échalote. Ajoutez le vert de poireaux. Une fois que tout est fondant, émiettez le thon. Ajoutez de la crème de façon à lier le tout ensemble. Salez, poivrez. Si vous avez à disposition des herbes arômatiques, ajoutez-en, n'hésitez pas à customiser à votre goût.

    Préchauffez le four à 180°.

    Etalez la pâte du le plan de travail fariné et découpez des cercles de la taille que vous souhaitez. Déposez un peu de garniture sur les cercles et fermez-les en soudant bien les bords pour former les chaussons. Déposez-les sur une plaque allant au four, recouverte de papier cuisson, vous pouvez les dorer si vous le souhaitez. Enfournez entre 20 et 30min selon les fours.

    Dégustez avec une salade verte et une vinaigrette.

    *** Bien entendu, vous pouvez mettre tout à fait autre chose dans vos chaussons, à vous de vous amusez avec vos restes.

    *** Si il vous reste de la pâte, congelez-la ou étalez-la, badigeonnez-la de moutarde, recouvrez de fromage râpé, découpez des carrés pour faire comme des crackers et enfournez 10min.

    Voilà voilà, je considère que la cuisine, c'est fait pour s'amuser et imaginer !

    #5 (avril 2016) chaussons au vert de poireau et thon (2)

    " La cuisine est un art, un cadeau à partager ! " (Oprah Winfrey)


    0 0

    Mais que fait le printemps??? Je ne sais pas chez vous mais ici dans le Loiret, un jour on est en novembre, le lendemain on est en mai et ainsi de suite...Suis-je la seule à penser qu'après un hiver relativement doux, on va avoir un printemps relativement pourrit?...

    Les jours où ils fait beaux, on en profite pour se promener et les jours où il fait moche, on en profite pour continuer de trier et vider l'appart, à cette allure là, au prochain déménagement, on pourra prendre un T2. Au milieu de tout ça, il y a quand même des repas entre amis, du tricot, un chouilla de couture et beaucoup de cuisine.

    Du coup, le temps moyen, c'est pas top pour avoir de jolies photos mais tant pis, c'est la vie, la vraie, on fait avec les éléments.

    Beaucoup beaucoup de cuisine, je suis dans une grosse période, je teste pleins de choses, je cherche des petites recettes et je fais mes tests (pas toujours concluants) de mes propres recettes. Je crois l'avoir déjà dit mais j'aime bien partir sur un classique genre le moelleux ou cake au citron en ce moment et faire ma propre version même si il en existe déjà des milliers pour obtenir une recette personnalisée et parfaitement à mon goût.

    Bref, aujourd'hui, après deux recettes salées, une recette sucrée. Je suis plus sucrée que salée moi...

    Je suis une grande adepte du lait d'amande, alors aujourd'hui, des flans tout légers au lait d'amande et comme le litre est entamé, cet après-midi, je ferais des pancakes au lait d'amande (recette ici).

    La recette d'origine est ici.

    #6 (avril 2016) flans au lait d'amande (1)Petits flans légers au lait d'amande:

     

    50cl de lait d'amande * 30g de sucre complet * 3 oeufs * 1cs de sucre vanillé maison

     

    Préchauffez le four à 180°.

    Portez le lait d'amande àébullition.

    En parallèle, dans un saladier, fouettez les oeufs avec les sucre.

    Ajoutez le lait d'amande bouillit, fouettez à nouveau.

    Répartissez la préparation dans des ramequins.

    Déposez les ramequins dans un plat allant au four rempli d'eau pour faire un bain-marie.

    Enfournez entre 30 et 45min, selon les fours.

    Laissez refroidir la porte du four entre-ouverte et mettez au frigo.

     

    *** Je me demande si ça marche avec du lait de noisette, il faut que je teste.

    *** Il me faut toujours des petits pots avec couvercles, je vais tester le petit pot bébé donné par une copine.

    #6 (avril 2016) flans au lait d'amande (2)

    #6 (avril 2016) flans au lait d'amande (3)

    #6 (avril 2016) flans au lait d'amande (4)C'est bon ! c'est fait maison !


    0 0

    Ici, je vous parlais du fait de faire et défaire et recommencer... Et bien voilà, dimanche dernier, j'ai donc recommencé un nouveau projet.

    Une memory blanket.

    Alors franchement, le fait de ne pas avoir de couture à faire, c'est clairement un plus. Les carrés sont tricotés les uns aux autres et du coup, on voit parfaitement l'avancé du projet (même si je sais qu'à un moment, ça va stagner), c'est hyper motivant je trouve !

    Il faut juste penser à rentrer les fils au fur et à mesure, je me suis dis que rentrer les fils tous les dimanche serait pas mal, on va voir combien de temps je vais tenir...

    #7 (avril 2016) memory blanket (1)Une fois qu'on a compris le truc, ça va tout seul mais je remercies quand même ma copine qui a pris un moment pour m'expliquer et le montrer comment faire.

    On trouve plusieurs tuto sur internet, je ne sais pas lequel vous conseiller étant donné que moi j'ai fait avec les explications directes de ma copine...

    Mes carrés sont tricotés avec des aiguilles 6 sur une base de 30 mailles, si ça peut en aider certaines...et motiver celles qui hésitent, n'est-ce pas Lorène ;-)

    #7 (avril 2016) memory blanket (2)

    #7 (avril 2016) memory blanket (3)CRÉER: savoir quoi faire de ses dix doigts !


    0 0

    Ah la fleur d'oranger...on aime ou pas. Cette odeur, j'adore ! Dans la maison, la salle de bain ou la cuisine, si je peux y mettre une touche de fleur d'oranger, je n'hésite pas. Son odeur à la fois poudrée et sucrée rappelle souvent des souvenirs d'enfance. 

    Madeleines, petites crèmes, en parfum de brioches ou comme aujourd'hui dans un cake. Le temps de préparer le cake l'odeur commence à se répandre et le temps de la cuisson continue de diffuser délicatement l'odeur dans l'appartement et alors quand on ouvre le four pour sortir le cake c'est aussi intense qu'éphémère.

    La cuisine, c'est des goûts et des odeurs, ça forme des souvenirs.

    La fleur d'oranger, je la trouve enivrante en quelques sortes, elle me transporte et me donne des envies d'évasions. Je me souviens encore des messages de mon Laurent alors qu'il était en stage à Séville, me racontant que ça sentait la fleur d'oranger dans les rues, ça me laisse rêveuse...Si je suis sans nulle doute amoureuse de Lisbonne, je partirais bien volontiers à la découverte de Séville. C'est asse paradoxale de ne pas aimer la chaleur et de rêver d'habiter une ville chaude, même si finalement depuis récemment, je me surprend à rêver de soleil et d'été alors que ma saison préférée est censée être l'automne...

    La fleur d'oranger avec son odeur chaude et chaleureuse apporte tout de suite une touche de cocooning quand son odeur se diffuse tranquillement. Comme une invitation à la sieste, à la chaleur et à prendre le temps. On imagine facilement être allongée tranquillement dans un jardin, la peau caressée par les rayons du soleil, un petit air chaud qui flotte dans l'air, un chapeau de taille sur la tête et un verre de boisson fraîche à portée de main...Je crois que j'avais vraiment des envies d'été...

    #9 (avril 2016) cake à la fleur d'oranger (1)Cake à la fleur d'oranger:

     

    200g de farine * 100g de beurre * 20cl de crème * 3 oeufs * 1 sachet de levure * 50g de sucre complet * 50g de rapadura * 2cs de fleur d'oranger

     

    Préchauffez le four à 180°.

    Faites fondre le beurre et réservez.

    Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le sucre complet et le rapadura.

    Creusez un puits au milieu et mettez la crème, les oeufs battus, le beurre, mélangez le tout à l'aide d'un fouet.

    Pour finir, ajoutez la fleur d'oranger et mélangez à nouveau.

    Versez dans un moule à cake beurré et fariné.

    Enfournez pour 45min à 1h. La lame d'un couteau doit ressortir sèche.

    Laissez le cake refroidir et démoulez-le.

    Normalement, vous allez avoir un cake moelleux et un peu fragile.

    Délicieux avec un thé blanc fleuri.

    #9 (avril 2016) cake à la fleur d'oranger (2)

    #9 (avril 2016) cake à la fleur d'oranger (3)

    #9 (avril 2016) cake à la fleur d'oranger (4)

    " Il faisait délicieux. L'air tiède était saturé de parfums. " (Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray.)


    0 0

    Alors oui, ce n'est plus tout à fait de saison mai c'est la seule idée que j'ai eu.

    Le chou romanesco, à la maison on aime bien, on mange les petits bouquets avec des pâtes, en salade, risotto, wok, tarte, gratin...et généralement, on balance le reste.

    Oui mais ça, c'était avant de décider de se lancer dans la chasse aux déchets et au gaspillage ! 

    Maintenant, on mange toujours les petits bouquets ET on mange aussi le corps. C'est bien simple, hier, j'ai juste jeter 1cm du chou romanesco, 1cm qui était l'exrémité du pied vraiment très dure.

    Concrètement, la chasse aux déchets et au gaspillage fait faire quelques économies. Exemple donc avec mon chou romanesco: les bouquets nous on fait deux repas à deux et un repas pour moi toute seule, en temps normal ça aurait été tout mais avec la chasse aux déchets et au gaspillage, hier j'ai cuisiné le "corps" du chou romanesco qui nous a fait un repas pour tout les deux et un repas pour moi toute seule.

    De la même façon, c'est pareil pour le brocolis, le vert de poireau ou le chou fleur où on a tendance à jeter la moitié du légume alors que le cuisiner entièrement, c'est des repas en plus et donc une liste de course à la semaine un peu moins grosse.

    Je pense que ça semble évident pour certain(e)s d'entre vous, beaucoup moins pour d'autre et ça ne l'était pas non plus pour moi il y a encore 5 mois en arrière.

    Cuisiner les légumes jusqu'au bout, c'est la poubelle qui dit merci et le porte monnaie aussi !

    #10 velouté anti gaspi au chou romanesco (1)Velouté anti gaspi au chou romanesco:

     

    Le corps du chou romanesco (pied, tronc, branches, côtes) * une carotte * une pomme de terre * un oignon * 20cl de crème (vache, soja, riz...) * sel, poivre * herbes aromatiques

     

    Coupez le chou romanesco en cubes (l'extrêmité du pied est vraiment dure, ne la gardait pas), épluchez et coupez en cubes et rondelles la pomme de terre et la carotte. Émincez grossièrement l'oignon. Mettez le tout dans une cocotte minute, couvrez d'eau à hauteur, salez, poivrez, ajoutez des herbes aromatiques si vous en avez (bouquet garnis, thym, laurier...) et éventuellement un cube de bouillon. Fermez la cocotte et comptez 25 ou 30min à partir du pshit. 

    Une fois que c'est cuit et la pression retombée, ouvrez la cocotte, enlevez un peu d'eau de cuisson si il y en a trop, mixez le tout, ajoutez la crème choisie, mixez à nouveau. 

    Servez chaud.

    #10 velouté anti gaspi au chou romanesco (2)"La pensée a des ailes, nul ne peut arrêter son envol." Youssef Chahine


    0 0

    En ce moment, je navigue entre l'envie de vraiment participer à un changement et montrer qu'une autre consommation, un autre mode de vie est possible, que le changement de société (et j'y crois !) viendra de nous et pas des politiques, qu'il est temps de reprendre le pouvoir, qu'avec un peu motivation et de bonne volonté, il est possible d'inventer une nouvelle vie, une nouvelle société avec un peu plus de partarge peut-être et beaucoup plus de simplicité, montrer qu'il est possible d'être heureux et épanouie dans la vie de manière très simple et qu'on a pas besoin d'être riche et d'avoir les derniers trucs à la mode pour exister ! Je navigue entre ça et entre la peur d'être un peu relou et de saouler tout le monde avec la même chose.

    Je suis pour montrer l'exemple plutôt que de pointer du doigts mais il faut parfois quand même bien rappeler les choses. Il est quand même bien de rappeler que dans une société qui va de plus en plus mal (et que moi je ne supporte plus du tout) et sur une planète qui étouffe les gens gueulent à tout va mais finalement très peu d'entre eux font quelque chose de concret.

    Quelque chose de concret, ce n'est pas forcément s'engager dans une association ni changer radicalement de vie ni se mettre à vivre en marge de la société (quoi que...), quelque chose de concret, ça commence chez soi, à mieux réfléchir à sa consommation, acheter moins mais mieux, c'est réfléchir à qui on achète (la grande multinationale ou le petit commerçant indépendant ?), c'est peut-être passer moins de temps devant la télé et aller se promener, c'est acheter moins de produits cracra et faire un peu plus maison, c'est peut-être profiter un peu plus de sa famille, de ses amis plutôt que de son ordi, c'est surtout revoir ses priorités en fait ou ses attentes...et développer sa curiosité !

    Une fois qu'on s'est posé les bonnes questions, à commencer par une toute simple: qu'est ce que je veux comme vie, comme société? On fait un pas, et un pas en entraînant un autre, finalement ça va tout seul !

    Allez, trêve de blabla, j'avais juste envie de vous écrire mes sentiments, passons à la petite recette du jour.

    Elle est hyper simple à faire et plutôt rapide. à la base, je voulais faire des crèmes vanille et finalement, j'ai obtenu quelque chose entre la crème et le flan, quelque chose qu'on peut démouler mais c'est super bon, c'est pour ça que je la partage avec vous.

    C'est ça la cuisine, c'est magique, on improvise, on invente, parfois ça marche, parfois non mais c'est pas grave, on recommence.

    #12 (avril 2016) hybrides à la vanille (1)Hybride à la vanille:

     

    50cl de lait * 1 gousse de vanille * 50g de maïzena * 30g de sucre vanillé maison ou sucre blond

     

    Diluez la Maïzena dans 5cs de lait, réservez.

    Mettez le reste du lait dans une casserole.

    Fendez la gousse de vanille dans la longueur et grattez les graines, mettez les graines et la gousse dans la casserole.

    Portez le lait et vanille àébullition.

    Retirez du feu le temps d'enlever la gousse de vanille de la casserole.

    Remettez sur le feu, ajoutez la Maïzena et faites épaissir en remuant au fouet.

    Versez dans 6 ramequins un peu arrondis si vous souhaitez démouler.

    Laissez refroidir et mettez au frigo quelques heures.

     

    *** Si on met moins de Maïzena, je pense qu'on devrait se rapprocher d'une crème.

    *** Je vois bien cela démoulé sur une petite assiette et servis avec un coulis de fruit rouge et des fruits faire

    #12 (avril 2016) hybrides à la vanille (2)

    #12 (avril 2016) hybrides à la vanille (3)" La plus grande difficulté dans le monde, ce n'est pas notre capacitéà produire mais notre réticence à partager. " Roy Lemon Smith


    0 0
  • 04/16/16--05:43: Jolies trouvailles #2
  • Hop hop hop, ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de trouvailles.

    Je dois avouer qu'avec une tendance qui va vers le minimalisme (enfin très très modérée hein), je chine beaucoup moins. Ben oui, c'est mathématique, moins de besoin donc moins d'achats, c'est aussi simple que ça.

    N'empêche de que ce matin, on est allé se balader dans les rues d'Orléans, j'avais plus de thé pour mon petit déjeuner et je me sers aux halles d'Orléans, je vous présenterais la boutique la prochaine fois que j'y vais, ayant eu l'autorisation de faire des photos pour vous montrer, comme ça, je pourrais partager avec les adresses que je trouve sympa (et que j'aime) à Orléans.

    Bref, on en a profité pour se balader dans les rues de la ville et donc par la même occasion, aller enfin découvrir la fameuse Ressourcerie (106 rue de Bourgogne à Orléans).

    Ma fois, c'était bien sympa, c'est tout petit, un peu sombre, il y a pleins de petits trésors sans que ce soit un énorme foutoir et on a trouvé quelques petites choses.

    IMG_2498-R* Une longue spatule qui sera parfaite et plus pratique qu'une cuillère ou une maryse pour étaler les génoises, glacer un gâteau...

    * Un couteau à pain qu'on dit qu'on doit en acheter un depuis 6 ans, comme quoi c'était pas vraiment indispensable depuis le temps mais à 50cts...

    * Un petit ramequin qui va rejoindre les 4 autres que j'avais trouvé chez Emmaüs (ici), il en manque encore un pour en avoir 6

    * Une pince à thé (j'ai perdu les deux chaînettes qui tiennent mes deux boules à thé fermées...)

    * Un petit bocal Le Parfait, ça, j'en ai jamais trop, surtout que je voudrais bien tester les bocaux maison cet été...et il parait qu'on peut les congeler aussi (à la place des barquettes alu...)

    * Et alors là, trouvaille de chez trouvaille (pour moi en tout cas), un petit pot Weck (en verre) avec son couvercle (en verre aussi)

    Que de l'utile pour 6€ en tout, ça le fait non?

    IMG_2499-R

    IMG_2500-R


    0 0

    wp_ss_20160416_0004 (2)

    Je partage régulièrement sur facebook des articles ou des idées pour réduire ses déchets. Mes copines ne sont pas toujours d'accord avec moi, ce qui est parfaitement leurs droits et ce qui amène à se poser certaines questions sur ses choix (j'ose espérer que c'est aussi le cas pour la personne d'en face) ainsi il n'y a pas longtemps, a été soulevé la question de l'impact de mon mode de vie écolo sur l'emploi, l'économie...alors tout d'abord précision : je ne me définis pas comme écolo, ni bobo, ni rien du tout, j'en ris beaucoup parce que ça revient souvent et parce qu'il est de bon ton de placer les gens dans des cases, oui, on ne peut pas être tout à la fois, on est obligé d'être mis dans une case, je suis donc dans la case écolo, soit...

    Tous les modes de vie ont un impact, libre à chacun de choisir l'impact qu'il souhaite.

    J'ai donc choisi un mode de vie dont l'impact "tue" certains emplois sans doute à long terme et si tout le monde fait comme moi (méchante que je suis d'avoir mis un stop pub sur ma boite aux lettres) mais d'un autre côté, mon mode de vie contribue également à maintenir certains emplois et à en créer d'autres ! Ainsi, il est vrai que je préfère engraisser mes commerçants du coin (librairie pour le journal ou un magazine, boulangerie, boucherie, mercerie, et ainsi de suite) plutôt que d'engraisser à outrance la grande distribution et les multinationales (même si je continues à le faire un petit peu).

    La femme parfaite est une connasse et moi, je suis l'envers de la connasse, je suis loin d'être parfaite !

    Par exemple:

    L'envers de la connasse: Aller commander des pizzas au kebab du coin, je passe sur l'air sceptique des mecs quand j'ai demandé une savoyarde sans viande parce que je mange pas de viande (j'avoues c'était super drôle) et donc deux cartons de pizzas mais j'ai demandé sans serviettes hein y a pas de petits gestes, je pense qu'ils vont pas m'oublier. (copier/coller d'un de mes statuts facebook, oui je fais même marcher de temps en temps le kebab du coin, les pizzas sont aussi bonnes que chez Dominos et moins chers et en plus ils sont sympas).

     

    Je préfère largement aller au marché le dimanche où je discute avec les producteurs de fruits et légumes qui sont pleins de bons conseils ou le fromager/crémier plutôt que de donner mon argent aux grandes centrales d'achat, je préfère le calme et la tranquillité du magasin bio quand je peux que le brouhaha de la grande surface et ainsi de suite.

    Je n'ai pas arrêté de consommer, je consomme mieux et différemment, où est le problème ?

    Pourquoi doit-on se justifier quand on choisie de moins polluer, de mieux dépenser son argent et de réduire ses déchets ? C'est comme pourquoi mettre bio sur les légumes bons plutôt que pesticides sur les légumes avec pesticides ? Pourquoi être toujours pointer du doigts quand on décide de faire quelque chose de positif pour soi, la planète et quelque part les autres aussi (enfin les futures générations) ?

    Alors oui, je suis positive (du moins j'essaye de l'être autant que je peux), je rêve d'un monde meilleur et plus juste (je vais finir en miss France...) et non malgréça, j'ai quand même bien les deux pieds ancrés dans la réalité !

    L'humain préférant se complaire dans son malheur plutôt que de changer les choses, on dénote illico presto quand on change ses idées et qu'on devient positif, ça peut parfois être flippant...

     

    Quand à mon mode de vie et ses pratiques, j'ai envie de dire, pourquoi acheter des trucs neufs quand je peux les trouver d'occasion et à un prix plus bas, pourquoi ne pas redonner vie aux objets quand on le peut plutôt que de les balancer ou les laisser pourrir, pourquoi alors que je sais coudre j'irais donner mon argent à des enseignes de fringues qui pour la plupart sont loin d'être propre, pourquoi jeter une partie de mes légumes quand je peux la cuisiner et faire un repas de plus et donc économiser quelques euros, pourquoi prendre la voiture pour aller en ville, dépenser de l'essence, tournant un certain temps en rond pour trouver une place pour se garer et payer un certain prix alors que je peux y aller à pieds (gratuitement), en vélo (gratuitement) ou en transport en commun (1,50€)? Tout cet argent qu'on économise ou ne dépense pas, il sera utilisé ailleurs, à retourner à Lisbonne, manger une boule de glace au glacier (on en a un très bon en plus à Orléans et indépendant !), faire un ciné, visiter un château ou un musée...

    Où est le soucis si je n'ai pas envie de continuer à faire étouffer la planète sur la quelle je vie et que je préfère dépenser mieux mon argent...

     

    Il est très sain de de remettre régulièrement en question et je remercies donc facebook de m'avoir permis ça et de me conforter dans mes choix de vie !

     

    12961523_1735645626691687_1968685074044007942_n

     " Ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. Historiquement, c'est toujours de cette façon que le changement s'est produit. " Margaret Mead


    0 0

    #15 (avril 2016) (1)

    Les plaids et moi, c'est une grande histoire d'amour ♥

    En tissus, tricots ou crochets, je les adore, je les aime encore plus quand ils sont fait maison. Chez moi, ils sont tous fait maison sauf un qu'on glisse de la caisse de transport du chat mais à la réflexion, je me demande si je ne lui en ferais pas un maison tellement qu'il a tendance à les aimer autant que moi...Il y en a un certain nombre à la maison mais parfois,ils tournent, je les couds et parfois ils vont rejoindre une autre maison, les amis, mon beau-père, ma famille, je ne sais pas combien j'ai pu en coudre. Je dis coudre parce que j'en ai cousu plus que j'en tricoté ou crocheté, ça demande pas le même temps ou investissement...Bref, les plaids ou couvertures ou blanket, peut importe le nom qu'on peut leur donner, c'est bien simple, j'y suis addict. C'est la seule chose de chez moi où je ne fais pas de tris, si il y en a un qui part, il est remplacé. Je m'en sers tout le temps, même l'été...Quand il faut faire un cadeau, la première idée est un plaid. mes en cours tricot, couture et crochet? il y a toujours un plaid. Chez moi, il  y a toujours un plaid devenir. C'est que du bonheur, finalement le bonheur à la forme d'un cookie mangé au chaud sous un plaid ou au frais sur un plaid (la nuance est subtile).

    Mon Bonheur : un plaid, des cookies et un livre.

    Mon Rêve : vivre à Lisbonne

    Avec le tag recyclage, je vous propose quelques idées pour passer ses chutes de tissus (et d'autres choses) dont un plaid.

    Le plaid d'aujourd'hui ne fait pas exception à la règle.

    Première face à petits carrés TOUS coupés dans des chutes de tissus, passepoilé avec un passepoil du stock (j'avais acheté une bobine complète il y a bien longtemps, il m'en reste encore beaucoup beaucoup), molletonné et doublé avec un drap que j'avais à la maison mais que je n'utilisais pas, drap chiné chez Emmaüs il y a deux ans je crois et que j'avais teint. 

    Je suis très contente du résultat, il est bien grand, il m'a permis d'utiliser des choses que j'avais à la maison et que je n'utilisais pas, il tient chaud.

    D'ailleurs, comme dit Laurent, si un hiver on se retrouve sans chauffage, on va pas mourir de froid pour autant...

    Pour le plaid, vous pouvez trouver le tuto ici.

    Voilà de quoi bien dormir, faire de belles siestes.

    #15 (avril 2016) (2)

    #15 (avril 2016) (4)

    #15 (avril 2016) (5)

    #15 (avril 2016) (6)

    #15 (avril 2016) (9)

    #15 (avril 2016) (7)

    #15 (avril 2016) (8)" Goûter dans les bras de Morphée les douceurs d'un profond repos " (Luis Vos Camoes)


    0 0

    Il y a quelque temps, ici, j'imaginais ma maison du bonheur. J'ai trouvé l'exercice super sympa, en même temps je suis une grande rêveuse. J'ai eu envie de recommencer, en imaginant cette fois mon monde idéal, enfin quelques idées pour mon monde idéal. Je vous les pose là en vrac et comme elles viennent, vous en avez l'habitude.

    d66b576fe5512f1161deca78d58422da(Image trouvée sur Pinterest)

    " Dans mon monde idéal, tout le monde pratiquerait la slow-life, prendrait le temps de vivre. Les gens arrêteraient de se donner une importance qu'ils n'ont pas, de brasser de l'air et de se croire au dessus des autres ! Il n'y aurait pas de "grosses fortunes" (ayant découvert qu'on était pas obligé d'être riche pour manger un cookie blottit dans un plaid en lisant un livre, mon rapport à l'argent à beaucoup changé ses derniers temps). L'argent n'aurait aucune importance, aucunes valeurs.

    J'imagine un monde coloré, comme Lisbonne, avec des immeubles aux façades de couleurs et des azulejos qui reflètent la lumière pour la distribuer de partout. Des des fleurs de toutes les couleurs, de la joie, de la gaieté, du bonheur. Pleins de petits commerces aux vitrines magiques, des boulangeries remplies de gourmandises, des fleuristes aux milles couleurs, des primeurs avec de beaux fruits et légumes bien frais, des librairies remplies de livres merveilleux, des guinguettes avec de bonnes choses à boire, avec une bonne musique entraînante comme le swing et des guirlandes colorées, des glaciers où l'on s'arrête prendre des boules de glace avant de repartir et de flâner en les dégustant. 

    Ça serait un monde de partage et d'échange un ourlet contre une salade, une coupe de cheveux contre une mise à niveau informatique, du ménage contre un petit pull tricoté main et ainsi de suite (oui ça existe déjà en partie mais ça mériterait d'être beaucoup plus développé).

    On sortirait des tables et des nappes dans la rue, toutes alignées les unes contre les autres pour partager un dîner où chacun aura cuisiné quelque chose.

    Chacun aurait un travail sympa (parce que quand même, on peut pas rester sans rien faire, ça ne tombe pas du ciel) et participerait à une économie réelle qui profiterait à tous ! On serait respectueux des autres. Moi j'aurais mon cookie truck. On regarderait son assiette plutôt que celle du voisin. On ferait sa vie tranquillement sans chercher àécraser ou avoir mieux que les autres. Chacun vivrait selon son propre mode vie du moment qu'il respect les autres et la planète.

    Permaculture (bio mais est-il utile de le préciser?), fait maison, vrac... Il  n'y aurait ni grandes surfaces ni centre commerciaux mais des centtre ville avec des boutiques indépendantes et bien vivantes. Couturières, pâtissiers, cordonniers, salon de thé, chocolateries, librairies, des commerces tenus par de vrais professionnels passionnaient par leur métier et l'envie de le partager. On échangerait les derniers potins et des recettes de cuisines le dimanche matin au marché, on boirait un bon café en centre ville dans un petit troquet à l'ambiance de maison de famille...

    On étendrait encore le linge aux fenêtres, ça rend les petites ruelles tellement vivantes je trouve...

    Il y aurait beaucoup moins de voitures, les gens seraient moins fainéants (pardon), ils marcheraient, flâner le nez en l'air en regardant tout ce qu'il se passe autour ou prendraient leurs vélos.

    Dans mon monde idéal, on s'émerveillerait d'un rien, comme si tout était magique."

     

    Je tiens à préciser que si je suis une grande rêveuse (et je ne pense pas que ce soit un défaut ! ), j'ai aussi les deux pieds bien sur terre, je le précise par rapport à quelques remarques et au contenue général de mon blog, je sais que ça dérange quand on est positive, rêveuse, quand on a envie d'un monde meilleur, de partager et de changer les choses, oui c'est mieux d'être négative, avoir toujours quelque à redire ou critiquer, àêtre pessimiste, c'est plus dans la norme... Mais je ne pense pas quand on va sur les blogs que ça soit pour lire la vraie vie, en tout cas, ce n'est pas mon cas, moi quand je vais sur internt, c'est souvent pour m'évader...sinon, en étant dans la réalité, je pourrais vous parler des voisins cassos du dessus qui en tiennent une bonne couche, je pourrais vous parler aussi d'un autre voisin qui a balancé son chat par la fenêtre (le chat va bien, je l'ai récupéré, emmené chez le véto et il a été récupéré par une association, j'aurais voulu le garder mais mon propre chat a complètement pété les plombs quand je l'ai ramenéà la maison quelques minutes le temps de récupérer la caisse de transport...) mais je n'ai pas envie de parler de tout ça ici, je le vis déjà au quotidien et mon blog, c'est mon évasion !


    0 0

    Apparemment, je ne suis pas la seule à aimer rêvasser, mon monde imaginaire (ici) est l'article le plus populaire de mon blog, merci parce que j'ai adoré l'écrire, tout comme celui de la maison du bonheur (ici), rêver quelques instants me permet d'avancer encore plus pour atteindre mon but, en tout cas, essayer de l'atteindre.

    Comme mon monde idéal serait également plein de gourmandises en plus de tout le reste, aujourd'hui, une nouvelle idée recette pour le dessert, je suis très bec sucré moi.

    Petite recette rapide, simple et qui demande que très peu d'ingrédients. Tout comme j'aime quoi, gourmand mais simple (même si parfois j'aime aussi me lancer des défis de recettes compliquées). Un nouveau décliné de cette recette et je pense que ce n'est pas la dernière fois que je m'en sers de base pour d'autre bidouilles culinaires.

    Allez, vous avez bien 10min à perdre en cuisine non ?

    #16 (avril 2016) crème à la fleur d'oranger (1)Crème à la fleur d'oranger:

     

    50cl de lait au choix * 30g de maïzena * 30g de sucre blond (nous n'utilisons plus de sucre semoule, ma préférence étant quand même le sucre complet) * 2cs de fleur d'oranger

     

    Délayez la maïzena avec 2cs de lait et réservez.

    Mettez le reste de lait dans une casserole et faites bouillir.

    Retirez la casserole du feu, ajoutez la fleur d'oranger, la maïzena délayée et le sucre, remuez.

    Remettez sur le feu et faites épaissir jusqu'à obtenir une consistance crémeuse.

    Répartissez dans des ramequins (jai pu en remplir 5), laissez refroidir et mettez au frigo.

    Et voilà !

    #16 (avril 2016) crème à la fleur d'oranger (2)

    #16 (avril 2016) crème à la fleur d'oranger (3)" Pour ma part, je ne sais rien avec certitude, mais la vue des étoiles me fait rêver. " (Vincent Van Gogh)


    0 0

    #17 (avril 2016) goûter (1)Le goûter

     

    On a dressé la table ronde

    Sous la fraîcheur du cerisier.

    Le miel fait les tartines blondes

    Un peu de ciel pleut dans le thé.

     

    On oublie de chasser les guêpes

    Tant on a le coeur généreux.

    Les petits pains ont l'air de cèpes

    Égarés sur la nappe bleue.

     

    Dans l'or fondant des primevères,

    Le vent joue avec un chevreau ;

    Et le jour passe sous les saules,

     

    Grave et lent comme une fermière

    Qui porterait, sur son épaule,

    Sa cruche pleine de lumière.

     

    Maurice Carême

    #17 (avril 2016) goûter (2)Cookies irrésistibles:

     

    75g de beurre * 75g de sucre * 1 oeuf * 150g de farine * 100g de pépites de chocolat * 1/2 sachet de levure * 1 pincée de sel

     

    Préchauffez le four à 180°.

    Dans un saladier, commencez par mélanger tous les ingrédients secs ensembles.

    Ajoutez ensuite le beurre et l'oeuf, formez une boule.

    Pour finir, incorporez les pépites de chocolat.

    Déposez des boules de pâte sur une plaque allant au four.

    Enfournez 15min environ.

    Laissez-les tiédir avant de les déguster. Ils doivent être encore un peu mous et briochés.

     

    *** A vous de jouer, amusez-vous avec cette recette en jouant avec des sucres (complet, rapadura, blond...), les farines (moitié farine blanche, moitié farine de sarrasin par exemple), avec des pépites de différents chocolat, des fruits secs, des graines...bref, amusez-vous, tester !

    #17 (avril 2016) goûter (3)

    #17 (avril 2016) goûter (4)


older | 1 | .... | 4 | 5 | (Page 6) | 7 | 8 | newer